LA PROTECTION HIVERNALE
Il y a plusieurs raisons pour lesquelles on devrait protéger nos plantes pendant la saison hivernale : le poids de la neige, le sel, le vent et le soleil, et aussi pour protéger les plantes que l’on fait pousser en dehors de notre zone.

Il faut s’assurer que le sol soit gelé avant de mettre le paillis ou les protections. Donc, pensez à planter vos tuteurs et piquets avant la gelée et d’attendre que les souris et les mulots se soient dispersés ailleurs. Le but des protections est de maintenir une température le plus uniforme possible et d’éviter que l’eau s’accumule. Les changements de température brusque peuvent être très néfastes pour nos plants.

Faites attention de ne pas protéger trop tôt vos plantes. Idéalement ont doit mettre les protections après la première neige ou si la température atteint -5 degrés Celsius la nuit. Une toile géotextile noir risquerait d’être mise à l’épreuve lors de chaudes journées ensoleillées à la fin de l’automne et au début du printemps. Quand le printemps arrivera, dégagez-les sous un ciel couvert lorsque les risques de gros gels seront finis. 

Voici quelques conseils généraux :
•    Arroser vos végétaux le plus longtemps possible.
•    Bien arroser les conifères avant les gelées à la fin de l’automne.
•    Attendre que l’aoûtement se soit manifesté pour composter tout ce que vous voulez.
•    Arroser lorsque vous avez peur d’une gelée un soir d’automne.
•    Utiliser des couvertures si on annonce une gelée forte. Ne jamais se servir de plastique comme couverture, mais plutôt de membrane ou de jute.
•    Ne soulevez pas les branches lorsqu’elles sont chargées de verglas sinon vous risquez d’abîmer les tissus en dessous de l’écorce qui véhicule la sève (le cambium)
•    Ne laissez pas les feuilles mortes sur la pelouse pour lui permettre de respirer.
•    Attendre une bonne gelée avant de déterrer les bulbes d’été pour leur permettre de récupérer leur sève et leur sucre.
•    Faites un bon nettoyage de vos bulbes que vous mettez en chambre froide. Si la chambre froide atteint plus que 8 degrés Celsius, recouvrez-les de « mousse de tourbe » pour qu’elles ne se déshydratent pas. 
•    Entrer à l’intérieure vos plantes annuelles tôt à l’automne, avant les gelées.
•    Attendre le printemps pour transplanter les arbres, arbustes et plantes à développement lent (bouleau, aubépine, rhododendron, fusain, etc.).

Protections spécifiques des rosiers :
•    N’ajoutez plus d’engrais après le 30 juillet.
•    Planter les rosiers au soleil pour éviter les maladies et obtenir de belles floraisons.
•    N’enlevez plus les fleurs au début de l’aoûtement.
•    Avant de les protéger, vérifiez qu’il n’y a plus de feuilles ou de fruits sur le plan et le sol pour protéger contre les mulots.
•    Si vous avez peur des accumulations d’eau pendant l’hiver, buter avec de la terre.
•    Ne pas protéger un rosier avant que la terre soit entièrement gelée.
•    Couper les branches trois pouces plus haut que la hauteur désirée.
•    Les explorateurs (rustiques) n’ont pas besoin de protection.

Protections spécifiques aux conifères :

Tous ne s’accordent pas sur la nécessité de protéger les conifères en période hivernale. À vous de décider de l’importance de le faire ou non. 
•    Vous pouvez attacher les branches et/ou les recouvrir avec de la jute.
•    Soyez préventifs, surtout avec des petits arbres ou des arbres qui sont dans des endroits plus à risque comme là où les déneigeurs pourraient déposer de la neige souillée.
•    Puisque l’air sec de l’hiver a tendance à dessécher les conifères, assurez-vous de les arroser abondamment.

Protections spécifiques à la pelouse

Certains affirment qu’on doit protéger le gazon. Il existe des toiles imperméables spécialement conçues pour protéger notre pelouse. Vous n’avez qu’à les étendre sur l’herbe en bordure de la rue. Cela protégera votre terrain du sel et facilitera le nettoyage à l’arrivée du printemps.

©2018 Serlivard • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager